Gérez l’humidité de votre maison !

Rédaction le 16/01/2019

Mise à jour : 08/2021

Changement de registre … puisque nous allons nous appuyer ici sur le couple mesure d’humidité (et de température) ainsi qu’un pilotage de votre (vos) VMC. J’en profiterai pour présenter une première interaction par scénario possible entre Jeedom et vous !

Pré-requis :

  • un module Chacon de pilotage de votre VMC type ON/OFF ;
  • le plugin RFXCOM le cas échéant ;
  • des capteurs d’humidité par pièce ou zone (pour ma part, je m’appuie sur le couple Xiaomi Gateway + capteur Xiaomi génération 1 température/humidité) ;
  • les plugins Widget et Virtuel à disposition ;
  • le plugin Mode (facultatif) ;
  • une VMC !

Le matériel nécessaire

Dans le cas d’une VMC simple flux à simple ou double vitesse, j’ai simplement modifié l’alimentation de cette dernière par :

  • l’interrupteur de vitesse positionnée en seconde vitesse pour accélérer l’extraction d’air ;
  • après avoir coupé l’électricité le temps de l’opération, j’ai coupé le fil neutre et phase pour intercaler un module Chacon 54755 :

Module DIO Chacon 54755

Voir la vidéo d’installation :

Plutôt qu’un long discours…

Dans le principe donc, ma VMC sera :

  • lors de sa mise en marche automatiquement en vitesse 2 pour favoriser une extraction rapide ;
  • ou complètement éteinte ;
  • j’ai mis un module par VMC, ayant 1 VMC par étage dans notre maison.

Second point, la surveillance de l’humidité des pièces. Pour ma part, je me suis appuyé sur l’éco-système Xiaomi qui possède plusieurs intérêts :

  • faible prix ;
  • rapport qualité/prix imbattable ;
  • longue portée par la construction d’un réseau maillé fiable (en cas de défaut d’un capteur, le réseau est toujours debout) ;
  • maillage possible par plusieurs passerelles ;
  • capteurs à longue autonomie (entre 14 et 18 mois dans mon cas) ;
  • très bonne stabilité de mesure observée.

J’utilise donc dans le cas de Jeedom, le plugin Xiaomi payant, vous trouverez des tutoriels complets pour activer le mode développeur de vos Gateways et remonter les informations de vos capteurs dans votre Jeedom. Ne vous attendez pas à trouver un énième tutoriel du Web pour ça…

Tutoriel 1

Le fil du plugin Xiaomi sur le forum

La documentation du plugin

Je vous recommande l’achat en import depuis la Chine (Aliexpress, Gearbest, Joybuy, etc) ce qui permet d’avoir un prix particulièrement intéressant (il ne faut juste pas être pressé !).

La passerelle version 2 (la version 3 n’est pas supportée pour Jeedom) permet de :

  • d’allumer un bandeau lumineux (notification, code d’alarme, etc) ;
  • jouer des sons pré-enregistrés ou que l’on enregistre soi-même ;
  • de collecter les données des capteurs qui sont sur réseau Zigbee d’où le nom de passerelle – c’est un noeud intermédiaire entre votre Wifi et le réseau Zigbee des capteurs.

Passerelle Xiaomi V2

Ces passerelles ayant une prise au format Chine, je vous recommande un adaptateur de prise CH/EU fin et surtout fiable (oubliez les adaptateurs à 1€) de ce type :

Skross adaptateur prise fin

Une autre alternative à la mise en forme du réseau Zigbee vers votre réseau est l’utilisation d’une clé Zigate. Plus d’informations sur le site du projet :

Projet Zigate – passerelle Zigate multi-marques

Ainsi vous pouvez utiliser des capteurs de température Xiaomi V1 (température/humidité) ou Xiaomi V2 (marque Aqara) (température/humidité/pression atmosphérique).

Recherche Amazon Capteurs Xiaomi temperature – humidité

Aussi, une autre alternative est l’utilisation de capteurs 433 MHz de mesure de température / humidité. Les prix sont tout autre, l’encombrement aussi !

Gamme Oregon

Capteur générique 1 compatible RFXCOM

Capteur générique 2 compatible RFXCOM

Dans mon cas, j’ai positionné des capteurs de température – humidité aux endroits où les bouches de VMC sont présentes mais à des endroits suffisamment “fiables” pour éviter une influence de la chaleur du soleil ou d’une fenêtre.

J’ai donc pour le premier étage, une mesure pour chaque zone où l’humidité est importante :

  • une mesure pour la cuisine (1 bouche de VMC) ;
  • une mesure pour la salle de bains (1 bouche de VMC) ;
  • une mesure pour les WC (1 bouche de VMC) ;

Mais j’ai aussi une mesure dans les autres pièces (salon, chambre, bureau etc).

De même pour le rez-de-chaussée, une mesure pour chaque zone où l’humidité est importante :

  • une mesure dans la chambre d’ami (1 bouche en surpression) ;
  • une mesure dans les WC (1 bouche de VMC) ;
  • une mesure pour la salle d’eau (1 bouche de VMC).

Mais j’ai aussi une mesure dans les autres pièces (entrée, chambre de notre fils etc).

Je mesure aussi l’humidité extérieure au niveau de chaque bouche de sortie au RDC ou en toiture. Vous verrez pourquoi !

Surveillance des pièces où le taux d’humidité est primordial
Surveillance globale de la maison (température et humidité)

Update 08/2021 : et en V4, cela donne quoi ?

Et ça :
Pilotage des VMC

Je calcule dans un virtuel les grandeurs suivantes :

  • minimum de la maison ;
  • maximum de la maison ;
  • moyenne de la maison ;
  • minimum d’extérieur ;
  • maximum d’extérieur ;
  • moyenne d’extérieur …
Calcul du min, max, moyen par zone

La gestion sous Jeedom

J’utilise le plugin “mode” pour simplifier la gestion. En effet, 2 modes créés, un pour la VMC du RDC, un pour la VMC du 1er étage. Je ne montre que le principe pour le premier étage, mais vous l’aurez compris, c’est pareil pour le RDC !

Création d’un mode par VMC (étage)

Là, dessus, j’ai donc créé à chaque fois, 4 modes :

  • En attente qui signifie que la VMC arrêtée attend un seuil d’humidité pour s’activer ;
  • Pilotée signifie que la VMC se déclenche quand le seuil est dépassé (elle reviendra donc seule en attente quand l’humidité aura réduite) ;
  • Forcée qui fait tourner la VMC sans lien avec l’humidité environnante ;
  • Arrêt total empêche la VMC de démarrer sur conditions.

A chaque fois, je passe par des scénarios d’entrée/sortie à activer ou non.

Mode “en attente”
Mode “extraction pilotée”
Mode “extraction forcée”
Mode ‘arrêt total”

Et on fait quoi maintenant ? En V3, j’avais mis en place des virtuels “légers”. Par exemple, pour chaque VMC, un petit virtuel que je pouvais utiliser dans mes designs.

Virtuel de gestion de la VMC
  • l’état du capteur DIO qui pilote la VMC (recyclage 1er) ;
  • le mode en cours ;
  • la commande “SetDepuis” permet de mettre à jour l’information “depuis” du dernier changement. Pour que cela se mette à jour tout seul, ajoutez une action après l’appui pour toutes les commandes (arrêt total, régulation, marche forcée, 30min, depuis etc) :
Un appui mettra à jour l’information “SetDepuis” avec la date/heure de la dernière modification
  • 1 commande par mode défini précédemment : arrêt total, régulation (auto), marche forcée, 30 minutes.

Jeedom V3 : Petite astuce pour avoir une belle animation “recyclage”, vous pouvez appliquer le widget “VMC_rotate” que vous allez créer avec ce code (vous pouvez modifier la couleur green ou red si elle ne vous convient pas) :

<div style="width:90px;min-height:90px;" class="cmd #history# tooltips cmd-widget" data-type="info" data-subtype="numeric" data-cmd_id="#id#" title="#collectDate#">
    <center>
        <span style="font-size: 3em;font-weight: bold;" id="iconCmd#id#"></span>
    </center>
    <script>
        if ('#state#' == '1' || '#state#' == 1) {
            $('#iconCmd#id#').append('<i class="fa fa-refresh fa-spin" style="font-size:40px;color:green;"></i>');
        }
        if ('#state#' == '0' || '#state#' == 0) {
            $('#iconCmd#id#').append('<i class="icon fa fa-times" style="font-size:40px;color:red;"></i>');
        }
    </script>
</div>
Widget animé pour la VMC

En V4, un article viendra ! Mais, j’ai simplement colorisé les grandeurs de suivi dans le tableau en fonction du taux de la pièce (orange, rouge, bleu, blanc) et indiqué si la VMC tourne dans l’étage.

Gestion des VMC (V4)

J’utilise une variable récupérée dans les différents scénarios pour avoir le dernier événement (duration_1er, etc). Ensuite, ce ne sont que des états, des informations (variables de seuil min/max) ou des actions (les modes de chaque VMC). Par défaut, c’est en auto, c’est-à-dire en “en attente” !

Virtuel de gestion des VMC

Et du côté des scénarios ? On y va dans l’ordre …

Extraction pilotée (début)

Scénario extraction pilotée début (1)

Dans le principe, la VMC se déclenchera SI au moins UNE zone dépasse l’humidité maximale autorisée. Donc pas de condition de test dans le scénario. Son trigger suffit !

Scénario extraction pilotée début (2)

Ici, un IF me permet de savoir si la durée de la VMC éteinte était supérieure à 60 secondes pour afficher une notification “propre”. La notification indiquera que la condition est remplie, quel capteur/pièce est l’origine du déclenchement et la durée précédente d’arrêt. Je stocke cela dans une variable qui est utilisée dans le virtuel pour avoir le dernier événement. Je bascule donc dans le mode “piloté”.

Extraction pilotée (fin)

Ici, tout pareil, sauf que le seuil est le niveau minimum d’humidité.

Scénario extraction pilotée fin (1)

Mais pour arrêter une VMC, il faut que toutes les pièces soient redescendues en dessous du seuil minimal (d’où le ET de la première condition). Même principe que le précédent sur les variables et statut. Nous basculons en “en attente” une fois l’extraction finie en indiquant la durée de l’extraction.

Scénario extraction pilotée fin (2)

Arrêt total

Ce scénario est directement lancé par le mode dédié. Il ne fait que notifier l’utilisateur du basculement et de la durée d’arrêt. J’utilise toujours la variable duration_1er pour afficher le statut dans le virtuel dédié.

Scénario arrêt total

Extraction forcée (fin)

Ici, ce scénario sert en sortie du mode d’extraction forcée. Logique, l’entrée dans ce mode est un basculement “en pilotée”.

Scénario extraction forcée (fin)

Et voilà les notifications…

Notifications Telegram

Dans le cas de la cuisine, j’utilise un bouton Xiaomi interrupteur pour lancer une extraction de 60min. Un simple scénario déclenché sur [Capteurs et Actionneurs][Interrupteur Cuisine][Clic]# == “click” bascule la VMC en forcée pour 30 minutes avant de la repasser en “en attente”. Pas besoin de notification, les modes les gèrent déjà !

Extraction pour la cuisine

Interactions

Petit bonus pour montrer une autre utilisation de Jeedom ! Les interactions …

Un scénario qui se lance toutes les 5 minutes (programmé avec */5 * * * *) va me demander si l’humidité est trop importante ET si la VMC est totalement arrêtée donc dans le mode arrêt total (rare mais possible) si je veux repasser en mode auto… Cela me permet d’éviter le JOUR où j’oublierai de mettre la VMC en auto… jamais arrivé, mais on ne sait jamais.

Le principe est :

  • je teste de manière non-répétée (pour éviter d’envoyer sans cesse des questions) ;
  • si je suis hors plage dans une pièce de l’étage concerné (je passe par le variable(Humi_Notif) fixée à 75% ;
  • pour l’heure je pose la question par ask et Telegram que je sois là ou pas mais à terme ce sera par Telegram en absent (la condition OU avec 1 et 0 pour la présence ne sert à rien car j’utilise un TTS avant type SNIPS)
  • Si on répond OUI dans un délai de 3 min (180 secondes) alors je repasse en auto ;
  • Si je ne réponds pas ou que je réponds NON alors je notifie …

A noter que le Telegram est donc commun à moi-même ou madame. Le premier qui répond a gagné 🙂 !

Interaction pour la gestion de l’humidité
Interaction pour la gestion de l’humidité

Un article qui vient conclure un second automatisme possible (après le ballon d’eau chaude). Pour ma part, je l’utilise depuis bientôt 2 ans sans encombre. N’oubliez pas qu’ici je vous ai présenté une VMC, mais vous pouvez en mettre autant que vous avez. Cet article a permis de présenter un nouveau widget et le principe de modification des icônes pour vos virtuels !

La conclusion de cet article

Si vous avez aimé cet article, remerciez-moi en considérant une petite donation financière par Paypal. Cela prend du temps de rédiger et de partager ce contenu, sans publicité !

Merci à vous ! 🙂

One thought on “Gérez l’humidité de votre maison !

  1. Bonjour,
    Très bon article.
    Juste une petite remarque, il manque toujours l’onglet “Général” dans les scénarios.
    On ne voit que la partie scénario.
    Serait-il possible de compléter avec ça ?

    1. Bonjour, sincèrement, non. La raison est assez simple, j’explique toujours la condition de déclenchement et cela fait parti aussi de la démarche intellectuelle pour le lecteur.
      Si c’est un peu plus compliqué, je prends le temps de donner la condition, le cron. Donc sauf si vous avez une difficulté particulière – dans ce cas, posez la question dans les commentaires – je ne vais pas doubler chaque photo de scénario avec la page général où il n’y a qu’une info de déclenchement qui est propre à mon capteur. Pour peu que vous utilisiez autre chose (RFXcom, Xiaomi, Zwave etc), cela n’a que très peu d’intérêt. Bon weekend !

  2. Bonjour,
    Petite question, pas de problème de condensation, au niveau de l’aspiration des bouches d’aspiration de VMC, l’hiver du fait de l’arrêt pour des températures inférieures à 3° ?
    Problème que j’ai rencontré.

    1. Attention c’est un scénario sudiste. Il faut peut être l’adapter en fonction de votre environnement. Mais je teste la température extérieure pour autoriser ou non le démarrage.

      1. Bonjour,

        Très bon article. Tout est fonctionnel de mon côté grave a toi.

        Petite question, si tu devais rajouter la gestion du taux de CO2 en plus, tu verrais ça comment ? En effet si la Vmc est coupée trop longtemps alors qu’une pièce est bien remplie tu peux avoir le niveau de CO2 qui grimpe en flèche

        1. Il existe des capteurs co2 en rfxcom de mémoire. Sinon passer par un esp easy.

          Pour ma part, peu d’importance car on aère relativement souvent toutes les pièces.

          D’ailleurs je dois ajouter un widget pour m’indiquer depuis quand cela n’a pas été aéré.

          J’ai déjà une surveillance en particulier pour la température quand on aère.

          Apres il faut prévoir une gestion par hysteresis comme celle de l’humidité. C’est tout. Une valeur min, une max. On active sur min, on coupe sur max.

  3. Bonjour,

    Je découvre ton blog (et la domotique, jeedom, etc…) et je te tire un grand coup de chapeau. Super articles ! Ton sujet sur la gestion de l’humidité m’a beaucoup intéressé du coup j’ai creusé un peu sur le net à quoi correspondait au juste le taux d’humidité qu’on mesure. C’est un peu plus complexe que je ne le pensais.

    Sauf erreur, la règle qui coupe la VMC quand l’air extérieur est > 85% n’est pas correcte car elle ne prend pas en compte la température extérieure. Les 2 sont liées pour évaluer l’humidité qui rentre. 85% d’humidité sur un air à 3 °C contient moins d’eau qu’un air à 20 °C avec 50% d’humidité.

    J’ai trouvé une explication assez claire dans un ppt sur le site http://www.devatec.com : “L’air chaud a la propriété de pouvoir contenir plus d’eau que l’air froid. Par exemple, 1 mètre cube d’air à 21°C peut contenir 18,8 g d’eau. Le même mètre cube d’air à 0°C ne contient plus que 4,9 g d’eau.
    Si 1 mètre cube d’air à 0°C contient 3,6 g d’eau, son humidité relative est de 75%. Si le système de chauffage réchauffe cet air à 21°C sans apport de vapeur d’eau, il contiendra toujours 3,6 g d’eau. Toutefois, à 21°C, 1 mètre cube d’air peut contenir 18,8 g d’eau. Les 3,6 g qu’il contient effectivement lui confèrent une humidité relative d’un peu plus de 19%. Ce qui est beaucoup plus sec… que le désert du Sahara !”

    Il y a un simulateur pas mal pour s’en rendre compte sur le site http://www.cactus2000.de/fr/unit/masshum.shtml. Pour info (et pour les matheux), un lien en bas de page donne les formules de calcul utilisées dans le simulateur. En les utilisant, cela permet de déterminer en fonction des températures et taux d’humidité intérieur/extérieur si tu assèches ou humidifie ta maison en mettant la VMC à ON.

    Encore un grand merci pour le travail que tu réalises. Je m’en vais dévorer tes autres articles 😉

    1. Bonjour….. Et merci !
      Merci et merci.
      C’est grâce à des gens comme toi que je continue à écrire des articles malgré un temps libre réduit et qui se réduit.
      Par contre je suis à peu près sûr que je tiens compte de la température extérieure pour couper la ventilation (3 degrés de mémoire).

      Je vais relire mon code et article. Le code tourne depuis bientôt 3 ans…

  4. Bonjour,

    c’est très intéressant et je cherche à faire cela.
    Tu pourrais donner un schéma de câblage de l’interrupteur et du module de manière à ne pas faire d’erreur STP?

  5. Bonjour,
    Bon tuto, comme tous les autres bien sur.
    Moi je gère ma VMC avec un Arduino et 2 relais NF/NO. Le premier fait On/Off, le second V1/V2.
    Je ne me préoccupe que de la salle de bain.
    humidité <52 ou si humidité V1
    humidité >68 -> V2

    Mon petit plus:
    Si l’humidité augmente de plus de 1% entre 2 relevés, c’est qu’il y a une douche. Et là c’est directement V2 pendant 30 minutes sans attendre un taux de 68%. C’est assez efficace…

  6. Bonjour pour la partie on off de la vmc pourquoi ne pas utiliser les interrupteurs filaire xiaomi ?
    Du coup on aurait une solution xiaomi.
    Est-ce possible ? Si oui faut il m intertupteur avec le neutre priori non.

    1. Bonjour,
      Pour ma part, je préfère couper phase et neutre personnellement.
      De plus, sauf erreur, il n’existe pas d’interrupteur 220V sauf si on parle d’une prise ce que je n’aime pas. Introduire une prise en plus male/femelle avec une prise alors qu’un module simple suffit… augmente le risque de fiabilité dans le temps.
      D’ailleurs maintenant si je devais faire autrement, les modules SONOFF sont de bien belles alternatives, peu coûteuses… ce qui n’existait pas il y a 3 à 5 ans à ce prix !
      Autre solution que j’utilise avec mes PI pour piloter par exemple la pompe de piscine, un module GPIO avec un relais 220V. 3€ en chine…

  7. Bonjour, super boulot comme à chaque fois. On voit qu’il y a du boulot sur votre installation et merci de partager 😉
    D’ailleurs c’est possible de partager le code du widget “Suivi du confort par pièce…”?

        1. Avec un widget “core”. Il suffit de créer des tests sur #value# et de mettre la couleur. C’est une fonction de base de Jeedom 4 SANS code.
          Qui plus est, il me semble l’avoir expliqué sur le forum dans ma présentation.
          A défaut, il reste la possibilité de faire du code (perso, j’ai préféré) et j’ai déjà partagé le widget ici :
          https://community.jeedom.com/t/presentation-benj29-et-blog-jeedom-facile/2569/180
          J’ai pris le temps d’écrire sur le forum beaucoup de choses qu’il faut que je détaille encore plus ici.
          Cependant, le temps me manque et la motivation aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *